Lors de mon précédent emploi en tant que salariée, il m'arrivait régulièrement d'aller à Paris pour quelques jours. Quelques jours de boulot intensif, de fourmillement, de rencontres professionnelles enrichissantes et de solitude profonde lorsque je me retrouvais le soir à l'hôtel, trop épuisée pour ressortir mais trop énervée pour dormir tout de suite, trop soucieuse de louper le bord pour dormir plus longtemps le matin et pas assez détendue pour faire une sieste entre deux rendez-vous.

Ces petits moments éphémères passés à l'hôtel se soldaient souvent par des auto-portraits que je réalisais après ma douche, avant mon coucher, à la place d'une sieste. S'ils sont ici, c'est parce que je les trouve esthétiquement beaux et surtout, parce qu'ils traduisent très bien cette solitude et cet ennui que ressentent les travailleurs qui dorment loin de chez eux.


Photographies : Manon Ledet
Ces photos ne sont pas libres de droits, merci de me demander l'autorisation avant de les utiliser et de me citer lors d'une parution extérieure à ce site.